location | logements | immobilier

OK-Jimmy

Jimmy – Serrurier à l'atelier

Chez Ophéa depuis 1999

En quoi consiste votre métier ?

Quand je parle de mon métier, je dis que je travaille les métaux et que je suis soudeur car la plupart des gens ne savent pas ce qu’est le métier de serrurier. On ne s’occupe pas uniquement de serrures mais aussi d’autres pièces de métallerie. Mon métier est varié car je crée toutes sortes de choses, de la plaque d’égout à la porte ! On fait aussi les garde-corps des balcons par exemple.

Mon métier consiste à traiter du métal brut que je vais découper pour lui donner une forme qui est ensuite travaillée et assemblée.

Il y a trois personnes qui travaillent dans l’atelier de serrurerie. Je peux planifier à l’avance mes tâches car je suis autonome sur mon poste. Je reçois des bons de travaux que j’organise et traite en fonction des urgences. On intervient le plus souvent sur des travaux de réparations.

Il y a de nombreuses règles de sécurité à respecter dans l’atelier au niveau de la manipulation des métaux. Il faut se protéger soi-même avec casque et gant mais aussi ses voisins. Une fois taillées, les pièces sont coupantes, il faut donc être vigilant. On doit également se protéger des UV en soudant, donc je porte un tablier et des gants en cuir.

Qu’est-ce qui vous plait dans votre métier ?

Ce que j’aime le plus c’est de pouvoir transformer une barre de métal froide en un objet utilisé ensuite au quotidien.

J’aime aussi beaucoup le contact avec les locataires. Je vais jusqu’à 3 fois par semaine sur le terrain. L’intervention la plus fréquente est la remise en état d’une porte. On est souvent très bien accueilli car on vient réparer ce qui est cassé !

Je suis minutieux, quand je fabrique quelque chose, c’est comme si je le faisais pour moi. Pour faire ce métier il faut être minutieux, observateur et travailleur. Il faut bien analyser la situation avant de toucher à quoi que ce soit et prendre des mesures exactes au millimètre. Par exemple, quand je fabrique une porte, il faut que le cylindre puisse s’y glisser parfaitement, sinon il faut recommencer.

Quel est votre parcours (formation et dans l’entreprise) ?

J’ai un CAP métallier. Avant je travaillais dans une entreprise de métallurgie. Je suis arrivé chez Ophéa en 1999. J’ai été titularisé dans la fonction publique par la suite et j’ai passé des concours internes pour évoluer dans le grade. Je viens d’ailleurs de passer agent de maîtrise.

Aujourd'hui j'aimerais former un apprenti, j'ai envie de transmettre mon métier, mon savoir.

 

Retour aux portraits